Lieux les plus populaires : Bruxelles, Liège, Charleroi, Ixelles, Namur, Waterloo, Mons, Anvers, Braine-l'Alleud, etc.
FR - NL
Magazine > Lire un article
Interview Thom Rise
Publié le 30/11/2011 à 06:47
D’où provient ton envie de devenir DJ ? Mon envie vient en réalité d’une anecdote. Lors d’une virée au Pass à l’âge de 15 ans, j’ai du faire un jeu de rôle en temps qu’ingénieur du son. Je m’y suis vraiment pris au jeu et depuis lors, j’ai commencé à mixer. Je suis d’abord passé sur quelques radio locales pour, qu’à l’âge de 18 ans, je devienne résident dans l’émission « Party Fun Summer» et dans « la tribu » avec Evan,sur Fun Radio. J’ai été résident des soirées Hang Over à l’Eden (Charleroi). On peut dire que je suis professionnel depuis deux ans. J’ai mixé dans 15 clubs différents ainsi qu’en Espagne. Quel est le meilleur endroit où tu ais mixé ? Le premier endroit que je citerais est la « Lido » à Leuven où j’ai mixé avec Eddy Oxford. Le deuxième endroit est une des soirées Fantomas. C’était mon premier booking sur Charleroi. Quel est ton style musical ? Mon style est l’électro accessible, pas d’électro pointu ni trop de commercial. C’est un mélange des deux qui plait assez bien au public. Les gens doivent être attirés et ils doivent aimer le mix. En fait, j’ai trouvé un bon équilibre entre l’électro et la musique commerciale. C’est ma marque. Ton signe particulier ? Lors de mon premier booking, j’étais jeune et je voulais que les gens se souviennent de moi. Je trouve qu’il est important de se créer sa propre identité, de se démarquer d’où ce fameux brassard blanc. Je ne le mets plus quand je mixe mais c’est mon porte bonheur, il est toujours dans ma farde à CD. Pour toi, quel serait le club de demain ? Le K-nal est pour moi le Club de demain. Situé à Bruxelles, leur musique est artistique et pointue. Quel est le DJ que tu admire le plus ? Au niveau humain, c’est sans hésitation DJ Tiesto. C’est quelqu’un de très sur le lui, de professionnel et qui n’en fait pas de trop. Il est simple et bon. Pour le coté artistique, j’adore Dada Life. Ce qu’ils font c’est vraiment super. Lors d’un concert, ils ont commencé par un orchestre et au refrain, ils ont allumé toutes les tables de mixage. Les gens sont devenus fous, c’était vraiment sympa. Un cocktail préféré ? Au début que je sortais, je buvais de la vodka blanche red bull mais j’ai arrêté quand j’ai vu que je ne savais plus dormir lorsque je rentrais (rire). Maintenant, je ne dis pas non à une petite coupe de champagne. Est-ce que le fait d’être DJ aide avec les femmes ? Ça aidait oui mais maintenant je ne suis plus célibataire. Thom Rise : un sacré DJ Originaire de Charleroi, Thom Rise a commencé à mixer dès l’âge de 15 ans. Très vite il va enchainer les soirées et deviendra ainsi résident de « Party Fun Summer » sur Fun Radio, des soirées « Hang Over » à l’Eden (Charleroi), des « Fantomas », etc. Il mixe dans les plus grands clubs de Belgique : La Rocca, le Fiesta bar, le Lido et bien d’autres. Son style est bien à lui, il mixe de l’électro accessible, des mixes qui plaisent aux gens et qui attirent. Envie de l’écouter ? rendez vous sur son facebook ou en soirée. Un DJ ? Tiesto Une boisson? Champagne Un endroit ? Lido (Louvain) Le club de demain ? Le K-nal (Bruxelles)
Retour à la liste des articles
Articles les plus populaires du mois

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: Invalid argument supplied for foreach()

Filename: leftblocks/mag.php

Line Number: 6

Plan du site